La nouvelle Vitocal 250 : planifiée en un tournemain !

Les installations de chauffage de nombreux bâtiments anciens doivent être rénovées, en particulier les systèmes de chauffage à radiateurs, c’est-à-dire les chaudières à gaz ou à mazout. Et comme la transition énergétique est désormais sur toutes les lèvres, de nombreux propriétaires veulent agir de manière respectueuse du climat et procéder à une rénovation basée sur des sources d’énergies renouvelables à l’aide de pompes à chaleur - mais est-ce réellement possible ?

En savoir plus sur ce Forum Tech

Lorsqu’il est question de rénovation de bâtiments anciens, la pompe à chaleur est une option de plus en plus fréquemment évoquée. Mais cette décision ne doit pas être prise à la légère ! Les anciens systèmes sont souvent surdimensionnés, alors que les bâtiments ont été partiellement rénovés et pourvus de nouvelles fenêtres ou portes d’entrée de haute qualité qui justifieraient parfaitement l’installation d’une pompe à chaleur. Toutefois, il faut veiller à ce que la charge thermique totale, les températures aller, l’intégration hydraulique et les exigences en matière de production d’eau potable soient prises en compte lors de la planification.

Par le passé, les rénovations envisagées échouaient souvent à cause des radiateurs existants dans la maison, car ces systèmes étaient conçus pour des températures aller de 70 ou 50 °C, que les pompes à chaleur antérieures n’étaient pas en mesure d’assurer. La nouvelle pompe à chaleur Vitocal 250 quant à elle utilise le propane comme fluide frigorigène : plus le propane est froid, plus les performances de la pompe sont élevées. Avec ce réfrigérant, la pompe à chaleur permet d’atteindre des températures aller de 70 °C lorsque les températures extérieures ne dépassent pas -15 °C. En bref : en matière de rénovation de bâtiments, la question des radiateurs et de la pompe à chaleur ne se pose plus !

Selon le type de pompe à chaleur, une puissance de cinq à sept kilowatts (kW) est assurée, et un élément chauffant peut être utilisé comme chauffage électrique supplémentaire. Il convient toutefois de vérifier en amont si le fonctionnement d’une pompe à chaleur avec élément chauffant est rentable ou s’il est préférable d’utiliser un système bivalent, c’est-à-dire une pompe à chaleur avec chaudière. En cas d’utilisation d’une pompe à chaleur avec élément chauffant supplémentaire électrique, environ 95 % de la puissance de chauffage annuelle est assurée par la pompe à chaleur et seulement 5 % environ par l’élément chauffant. Quiconque ne souhaite pas se limiter à une seule source d’énergie pour son système de chauffage peut également opter pour un système hybride pérenne.

Ne jamais rien manquer

Inscrivez-vous maintenant et restez toujours à jour. Nous vous informerons des événements à venir et des temps forts sur Viessmann.live.